COSIROC ,

les raisons d'une disparition comme association de référence et représentative pour la défenses des sites d'escalade.

Que les dirigeants n'aient pratiquemment pas changé depuis 30 ans n'est évidemment pas un signe de bonne santé démocratique.
Manque de volontaire ? (personne ne voudrait faire le boulot à leur place ...)
Que nenni !

Le COSIROC, c'est quoi ? petit historique

Dans les années 90 Le cosiroc, réunissant parfois une 30aine de personnes lors de ses AG, était encore animé de débats et enjeux important, les circuits enfants par exemples (j'avais assisté en spectateur plus qu'en intervenant, laissant mes aînés de la FSGT prendre la parole sur ces questions, que je pensais plus importantes que d'anectodiques embrouilles avec certains dirigeants du cosiroc, dont je croyais alors encore, le rôle et le travail respectable).

Dans les années suivante, le cosiroc s'est qcq peu effondré. Plus de parution de nouveau topo depuis 2001, le décès de Daniel Taupin (28 aout 2003) n'expliquant pas tout. J'avais de temps à autre des apperçus de la mauvaise ambiance qui régnait au cosiroc (* : *) Symptôme parmi d'autres, 2 de ses membres tomberont en dépression - "je suis parti quand vous avez viré Jean. C'était honteux, je n'ai pas pu rester après ça. Ce n'était pas de la rancune mais du malaise." - "Depuis des années, pour éviter de tomber en dépression, j’évite toutes correspondances avec lui"

Ce sont les hauts et les bas courant de la vie associative, pensais-je. Cela peut redémarrer.

Mes raisons de le souhaiter et l'espérer était :

  • l'insatisfaction quand aux topos et aux sites web "d'auteurs", qui ne laissait guère de place aux travail collaboratif (donnez on publiera, à notre sauce. Merci de votre contribution.)
  • la 2ème était mon inquiètude quand à l' érosion à l'éléphant et le constat qu'il suffisait parfois de pas grand chose pour y remédier (et inversement, la cause de l'érosion sous vache folle étant bien connue)

    2005 :
    François à Oleg ≈ « l'érosion à éléphant c'est vraiment dramatique, il faudrait faire quelque chose »
    Réponse d'Oleg ≈ « rien n’est possible actuellement, au cosiroc, avec l’ONF, les relations ne sont pas bonnes . Je te préviendrai quand ... »

    2006 :-------- Message original -------- Sujet: cosiroc , Date : 16 Dec 2006 , De : François Louvel Pour : cosiroc
    (...) quand au site du cosiroc, je pense qu'il faudrait se diriger vers une solution CMS, SPIP par exemple, avantage : repartir le travail entre plusieurs administrateurs, avoir des responsables par régions, ...
    reprendre l'actuel site sous cette forme ne serait pas un gros travail et faciliterait sa gestion
    je suis pret à mettre ça en oeuvre si vous voulez
    prochaine réunion du cosiroc ?
    ----------------------------------------

    2007 :----- Original Message ----- Subject: Re: !!! AG fantôme!! pour plus tard? , Sent: November 30, 2007 , From: "sokolsky Oleg" , To: "Michele Chevalier"; "Derouk Jean-Yves"; "Greg clouzeau"; "François Louvel"; "Naels Jean Jacques", "Pascal Bocia"; "Philippe Muller"
    (...) si le COSIROC doit continuer d'exister, c'est par la Commission des Circuits je veux bien m'occuper des parties administratives mais je ne suis plus dans le coup au niveau escalade. C'est a des plus jeunes de s'y mettre et de déclencher une prochaine réunion "refondatrice" (...)
    ----------------------------------------

    2008 ...

    2009,
    détail, petite action cosiroc à laquelle j'avais bien volontiers participé, tout en me demandant son intérêt pour nous grimpeurs (si ce n'est qu'elle a permis à Oleg de récupérer une belle cheminée en pierre pour sa résidence secondaire)
    -------- Original Message -------- Sujet : Journée patrimoine et COSIROC Date : 16 Sep 2009 10:49:51 De : Oleg Sokolsky
    (...) Le COSIROC se doit d'y participer dans la mesure de ses (faibles) moyens actuels. Je vous propose un petit travail (...) démonter l'abri qui servait de point de RV et de repas après les activités de chasse matinale des nemrods de l'ancienne société de chasse militaire qui à abandonné les lieux en les laissant en l'état.
    Situation et accès : Situé non loin de l'autoroute (GPS 0466 950 / 5360 320 sur carte) à 500 m au nord de l'aire de staionnement de la Canche aux Merciers.
    ----------------------------------------

    18/09/2009 Michele Chevalier a écrit : "(...) Dans un premier temps, pour le cosiroc, il faut probablement commencer par faire une ag pour lui redonner une legalite (...) "
    18/09/2009 Pierre BONTEMPS a écrit : "(...) il faudrait que le COSIROC soit en ordre de marche, une AG a été annoncée depuis plus de 2 ans mais on ne voit rien venir(...)"

    2010 ...

    17 MARS 2011, ENFIN :

    ASSEMBLEE GENERALE DU 17 MARS 2011

    Sont présents :
    - Hélène DENIS, Antoine MELCHIOR, Oleg SOKOLSKY, Philippe MULLER, Jean-Yves DEROUCK, Grégoire CLOUZEAU, Pascal ETIENNE, François LOUVEL, Gilles ROTILLON, Philippe JAUBERT, Alain MONNIER, Georges POLIAN, Alain VINOUZE.
    Sont excusés :
    - Marie-Martine BE, Raymond PONSONNET, Jean-Pierre CANCEILL, Patrick JUHEL, José PICHERAL, Patrice MOISELET.
    Le quorum étant largement atteint l’AG peut se tenir et délibérer.
    (...)
    1) Election du bureau Sont élus à l’unanimité :
    Antoine Melchior (GUMS) ; Président
    Philippe Muller (PSUC) ; Trésorier
    Jean-Yves Derouck (ARB) ; Secrétaire
    Oleg Sokolsky (CAF IdF) ; Vice Président
    Grégoire CLOUZEAU (Climbing-Altitude) ; Vice Président
    Pascal Etienne (FSGT) ; Vice Président
    François Louvel (Roc 14) ; Vice Président.

    2) Commission des circuits Pascal Etienne fait part des travaux de la commission et informe des chantiers réalisés cette année (...)
    3) Activité du COSIROC au sein des Comités et Commissions :
    Les relations avec la FFME sont satisfaisantes pour ce qui concerne les partenariats au sein de la commission des Sites Naturels d'Escalade du CD 77. Elles sont inexistantes pour ce qui concerne l’Essonne.
    Concernant les autres partenaires, le Cosiroc a participé cette année aux travaux suivants :
    - Le Comité Consultatif Scientifique et des utilisateurs de la Forêt de Protection (réunion pilotée par et sous la responsabilité du Préfet de Seine-et-Marne)
    (1)
    - La Commission Erosion, dont le COSIROC est l’un des membres fondateurs (1996) et pilotée par l’ONF
    (2)
    (...)
    4) Avancement du projet de Parc National pour la Forêt de Fontainebleau :(...)
    5) Viaduc des Fauvettes :(...)
    5) Site Web du COSIROC: Avec l’investissement en particulier de François LOUVEL, le site s’est considérablement amélioré. Il convient de poursuivre ses évolutions. Il est proposé de réunir rapidement les principaux chroniqueurs pour participer à ce travail.

    Le site web du cosiroc inactif depuis la mort de Daniel Taupin ravivé ! La commission circuit redémarre avec Pascal Etienne !
    Nous prenons des décisions (élargissement du bureau, site web sous forme de wiki, rédaction commune d'un nouveau mémento d'entretien des circuits),
    qui ne seront pas respectées ! :

    19 NOVEMBRE 2011, M'ENFIN ?!...

    Antoine Melchior, Oleg Sokolsky et Jean-Yves Derouck , feront entre eux le 19 novembre 2011 une réunion censément de bureau , lors de laquelle :

    extrait de leur CR de réunion :

    Présents : Antoine Melchior, Oleg Sokolsky, Jean-Yves Derouck
    Excusés : Philippe Muller, François Louvel, Pascal Etienne, Grégoire Clouzeau
    Grégoire Clouzeau nous informe qu’il ne souhaite pas être membre du conseil d’administration.
    Statuts du COSIROC
    Les statuts, comme d'autres renseignements concernant le COSIROC, sont accessibles sur le site en cliquant sur le lien « ancien site internet du COSIROC » dans la page d'accueil, cheminement peu évident (3).
    Jean-Yves rappelle que les statuts stipulent : « Le Conseil choisit en son sein, au scrutin secret, un bureau composé d'un Président, d'un Vice-Président, d'un Secrétaire Général, d'un Secrétaire Général adjoint et d'un Trésorier. Le bureau est élu pour 1 an.» Statutairement il ne doit donc y avoir qu'un seul vice président.
    etc : validation de la version Oleg du mémento, publication de cette version (500€ sans l'accord du CA qui protestera, mollement). Grande résolution pour la lutte contre l'érosion dans les sites d'escalade et l'amélioration du site internet.
  • ? des Vices Présidents il y en avait depuis des années au cosiroc ! (le mois suivant une proposition de modification de statuts émanant des mêmes n'a pas cherché a entériner ce fait)
  • (3) Ils avaient toutes possibilités de le faire, à la demande d'Oleg Jean-Yves a d'ailleurs créé une rubrique démocratouille.
  • (1) à ce propos cf La Pétition lancée pour la suppression de ces représentants (mais qu'y faisait-il ?)
  • (2) à ce propos, en 2011 j’ai écrit un courrier à l’ONF qui a déclenché la réunion de ce comité érosion 2012 et les actions érosion à l'éléphant (je ne crois pas qu'une réunion érosion ce soit tenu en 2010, et sinon à minima, qu'y faisait-il ?)

    COMITE EROSION DU 31 JANVIER 2012 , RELEVE DE DECISIONS
    Visite et décisions relative à la lutte contre l’érosion sur le site de l’éléphant
    David CUDRAX effectue le relevé des points d'érosion pour lesquels il proposera des travaux de restauration
     

    L'attitude du trio (qui comme les mousquetaires étaient 4) lors de ce comité érosion tentant de s'imposer aux agents de l'ONF pour présenter un plan de lutte contre l'érosion à l'éléphant improvisé à la va vite et particulièrement minable fût assez comique.

    2012 :
    Suite à nos "désaccords", nous devions en parler en AG. Mais la date de l' AG a été judicieusement choisié par le trio précédent non à la date qui ressortait du doodle mais à une date où je ne pouvais être présent.
    AG cosiroc du 1 février 2012 : démission et "démissionnement" des Vices Pdt FSGT (Pascal E et moi même) du cosiroc
    Un nouveau webmaster est coopté par Antoine Melchior (un copain de son club) qui supprime cosiroc.org (Antoine M. aura le toupet d’écrire que cela a été obligé par le refus de François Louvel de donner les codes du site - n’en étant pas propriétaire je l’aurai voulu je n’aurai pu garder pour moi ces codes) et créera à la place cosiroc.fr

    Les vrais raisons de ce désaccord : Oleg Sokolsky a maintenant toute latitude pour publier, comme il le faisait dans sa chronique de Paris Cham' des propos infamants et faire croire qu'ils ont autorisation particulière à tracer et gérer les circuits à leurs goûts et manières. exemple.

    Le trio du cosiroc tentera de s'opposer à l'opération érosion que j'avais déclanchée à l'éléphant, y compris par des mensonges :

    Le 09/01/2012 à 15:19, Antoine Melchior a écrit :
    Il n'est pas question ici de la pertinence de ton étude sur les travaux anti-érosion à faire à l'Eléphant, mais de question de forme qui sont essentielles si nous voulons rester crédibles.
    Tu peux comme n'importe quel quidam envoyer une lettre à l'ONF, mais à partir du moment où tu fais état de ton appartenance au COSIROC (...)
    Dernier point : ne peuvent se présenter comme "membre du COSIROC" que des associations ou des individuels reconnus comme "membres délégués" ce qui n'est pas ton cas.

    Le 11/01/2012 à 13:44, Antoine Melchior a écrit :
    Tout d'abord un mea culpa.
    François avait effectivement diffusé son projet à l'Eléphant. Dans le flot des mails que je reçois (...)

    -------- Message -------- Le 10/01/2012 à 10:00, CLOUZEAU, Gregoire a écrit :
    Bonjour,
    Désolé, mais là, je vais soutenir (un peu) François (...)
    J’ajoute que l’étiquette Cosiroc me colle à la peau depuis longtemps. Pour bon nombre de grimpeurs, je suis Cosiroc. J’ai justifié mon émancipation dans Grimper ce mois-ci car très franchement, on ne peut pas dire qu’il y a eut beaucoup d’actions en dehors des coups de peintures ici et là, des travaux de JYD au Viaduc et en Essonne ou de la rédaction, très conflictuelle du Mémento. Que retiendront les grimpeurs des travaux du Cosiroc en 2010 et 2011 ?
    Pour François c’est un peu pareille. Il a tellement soutenu la cause (y compris dans l’article de Grimper en octobre) qu’aux yeux de tous (sauf des administratifs), il est Cosiroc. Lui reprocher de ne pas l’être à titre officiel, c’est pas très positif ! Cela fait longtemps qu’il attend pour lancer son action à la DJ. Il est impatient. C’est pas grave, cela ne vaut pas le coup de le tacler pour autant.
    Quand j’étais objecteur et que nous avons préparé l’opération au 95,2 en 1995, qui pouvait prévoir que nous serions si nombreux ? Quand j’ai organisé avec Béal le Clean up day en 2001, grâce à Oleg, nous avions un plan A (quelques participants), un plan B (beaucoup de participants) et même un plan C (trop de participants !) Cela a été un succès, c’est une chance. La cession de 2008 au Cuvier a été moins efficace mais moins médiatisée, c’est pas grave, on n’est pas passé pour des idiots quand même.
    Le succès de l’opération de François repose sur sa préparation (notamment sur le terrain) mais aussi sur la mobilisation de tous. Cela nécessite beaucoup de visibilité dans les médias (pro et non pro). S’il l’obtient, il peut effectivement attendre 100 à 200 personnes… soyons optimiste. Si c’est le cas, son programme de travaux est un peu léger. Plan B, le nettoyage de la magnésie sur un ou deux blocs du coin… ?
    Enfin, je suis désolé mais moi, les murs de planches et de piquets :
    - Je n’y crois pas en terme d’efficacité (mais je vais attendre les mesures de Big Boss, cela m’intrigue les puces électroniques)
    - Je trouve cela très moche et artificiel. Aucune intégration…
    Ce qui a été construit en 95 au 95,2 puis sur le sentier rouge a plutôt bien tenu et a été relativement efficace. On ne peut pas en dire autant des ouvrages en planches de l’ONF.
    Bref, il y certainement des conneries dans le projet de François mais il ne faut pas attendre d’avantage pour agir à l’Eléphant. Sinon, effectivement, il y a un risque d’interdiction. Nous avons ramé avec Oleg lors de l’interdiction de la DJ par le Préfet. N’attendons pas un autre AP pour construire l’avenir et aidons François dans son initiative.

    Ouf…, cela va beaucoup mieux en le disant…
    Bien à vous.
    ----------------------------------------

    Le 18/02/2012 à 13:27, Antoine Melchior a écrit :
    Tu as pris l'initiative de lancer un appel aux membres de nos associations pour cette opération du 18 mars alors que je t'avais alerté sur la nécessité d'une définition précise des travaux à faire et de la nécessaire adéquation entre les matériaux mis à disposition par l'ONF et le nombre de bénévoles à recruter.

    "bénévoles à recruter" , oh !

    Le 24/02/2012 à 19:42, Antoine Melchior a écrit (à JCB, un responsable FFME) :
    Cette opération du 18 mars est organisée par François,
    Nous en avons discuté avec l'ONF (David Cudrax notamment) et ils seraient d'accord pour nous fournir ces pieux et rondins selon nos besoins pour une opération d'envergure, avec un délais de quelques mois.
    On pourrait donc programmer cela pour cet automne à condition de ne pas trop tarder à leur préciser notre besoin.
    Pour parer à un problème local sous le surplomb de la Loupe, François a souhaité maintenir son opération du 18 mars.
    Je ne sais pas de quelle quantité de pavés il pourra disposer, ni précisément quel barrage il veut faire, ni de combien de personnes il à besoin.
    Je lui avait signalé que sans ces renseignements je ne m'engagerai pas à soutenir cette opération auprès des associations membre du COSIROC.

    David Cudrax que j'avais rencontré auparavant m'a confirmé qu'il n'y avait eu aucune discussion entre eux et que - comme il me l'avait déja dit - il n'était pas possible pour l'ONF de fournir quoi que ce soit avant 2 ans :

    Le 26/02/2012 20:08, françois louvel a écrit :
    Antoine ,
    > Nous en avons discuté avec l'ONF (David Cudrax notamment)
    Mais de quand date ta discussion avec David ?

    Le 26/02/2012 à 22:38, Antoine Melchior a écrit :
    Salut François
    Pour David, c'est en février et ce n'est pas moi qui l'ai rencontré.

    ?!...

    Le 15/04/2012 , De : Antoine Melchior , À : "FSGT" , Sujet : Représentant de la FSGT au COSIROC
    -------- Original Message --------
    J'ai été informé de propos qui auraient été tenus par François Louvel lors d'une récente réunion de la FSGT. (...)
    François n'a pas été désigné par la FSGT comme un de ses représentants et n'a pas été élu au bureau lors des derniers AG et CA. Il n'a de ce fait aucun mandat du COSIROC et n'est pas habilité à se présenter comme représentant du COSIROC ou membre du bureau.
    (...)
    ----------------------------------------

    etc. Une suite de mensonges tentant vainement de justifier, leurs désintérêt puis opposition à l'action érosion à l'éléphant, à leur reprise en main personnel du site web, à la publication de leur version personnel du mémento, etc ...

    Comment pourrai-je encore défendre auprès de la FSGT le cosiroc et affirmer que c'est une association démocratique représentative de ses composantes ? Avec à son bureau 2 représentants de l'ARB (Association des Amis de Beauvais , assoc' comprenant une 15aines de membres), 2 représentants du GUMS (grosse association , 250 membres environ, affiliée au CAF et à la FFME) et 2 représentant du CAF (environ 4 000 adhérents en Ile-de-France). Plus aucun représentant FSGT au bureau cosiroc suite à notre "démissionnement" alors que la FSGT Montagne Escalade Ile de France c'est plus de 5 000 adhérents. Et surtout un CA qui ne trouve rien à redire aux propos diffamants, aux entorses démocratiques décrites ci-dessus, aux mensonges et manoeuvres de ses dirigeants pour nuire à tout ce qu'ils ne contrôlent pas :

  • l'incompréhension de façade et les accusations mensongères d'Oleg Sokolsky, Antoine Melchior et Jean-Yves Derouck quand à ma gestion du site web cosiroc.org cachaient mal leurs insatisfactions quand aux décisions qui avaient été prises lors de l'AG 2011. Étant trés opposé à une publication qui ne passerait pas par leur contrôle final. Quand on voit sur quel pinaillage leurs rejet du wiki que j'avais mis en place c'est entériné, il y a de quoi être ¿ , renversé. Que nos amis pyrénéens soient rassuré j'ai repris sur le site de bLo l'appli geoportail et la gestion de topos en creative commons.
  • Quand aux actions érosions à l'éléphant aprés avoir vainement tenté de les faire capoter, puis de les minimiser, ils ont essayé de s'en attribuer une part du succès (Les écriteaux pour les zones mises en défens mentionnent cosiroc et FFME mais ils n'ont nullement travaillé sur aucun aspect de ces actions.)

    2013 :

    Le bureau cosiroc s'est senti revigoré de cette victoire et ne tardera pas à re-sevir, s'attribuant une légitimité particulière (qui fera peu de temps impression auprès des élus et organismes publics) à, s'amuser, rénover un massif, un circuit, sans consultation et en excluant les autres intéressés.
    on lui doit une grande part de l'échec de Mondeville :

    Pascal Bocianowski sur la tl2b le 6 septembre 2014 et le 21 octobre 2013 : " Messieurs du Cosiroc vous m'avez pris pour une truffe lors de la réunion que nous avons eut sur le parking .......... vous êtes une bande de trous du cul et avez gâché l accès aux grimpeurs sur ce beau site par vos actions irréfléchies ..... pitoyable ....et je me fous de savoir qui à taillé ,c'est la résultante de votre action de marketing ! Vous avez gâché mon plaisir d'y grimper , et détruit indirectement le travail de bénévoles qui ont ouvrés ses 50 dernières années ARRETEZ DE VOUS ESSUYER LES PIEDS SUR LE PASSE POUR VENDRE VOTRE ASSOCIATION OU VOTRE EGO ."

    Printemps 2014, Action érosion ONF à l'éléphant : je définirai avec David CUDRAX les zones à mettre en défens et l'emplacement des roches et d’écales de grés pour lutter contre l'érosion. (La journée internationale des forêts sera l'occasion d'embellir et conforter ces travaux). À sa demande nous, bLo (particulièrement Jerome P., Thierry V, Olivier L., Antoine C. et les clubs FSGT de l'ASL91 et du 19ème) compléterons par l'action érosion bénévole 2 les travaux de l'ONF. À noter, Antoine M. avec nous - David Cudrax pour l'ONF, Thierry V. et moi pour bLo - pour la préparation de cette action et donc connaissant notre besoin d'un véhicule, n'a pas proposé de réfléchir à une aide possible côté cosiroc. Il nous a surtout assomé de discours "le cosiroc ceci, le cosiroc cela".

    2014, 2015, 2016 Le cosiroc en pleine forme :

    Même si plus personne n'est dupe de leur faible représentativité, le pouvoir de nuisance du bureau cosiroc reste problèmatique, les intrigues et mensonges continuant de leurs faits :


    Ce n'est donc pas d'un manque de volontaires dont souffre le cosiroc, mais bien d'un manque de fonctionnement démocratique et de respect des volontaires et des institutions

    Le cosiroc est devenue une association de vieux copains qui se cooptent entre eux, embrouillent toutes velléités de renouveau, d'actions en dehors de leur contrôle, dont les objectifs sont limités à de la gloriole et du petit pouvoir personnel, et, ayant hérité d'un compte de 98 000 € ! Bien sûr il arrive qu'ils fassent de petites choses biens et utiles, essentiellement l'entretien de circuits, comme d'autres. Mais plus aucune possibilité fédérative ou d'actions collectives concertées d'ampleurs ne viendra de leur part.

    La commission SNE, présidé par la FFME, est désormais l'organisme officiel reconnu, par l'ONF notamment, pour toute concertation avec "les bleausards". Reste à mieux définir son rôle et sa structuration, notamment en ce qui concerne un site web reconnu, ou figurera parait-il, à minima, La liste officiel des circuits. Espérons, plus. Annonce des projets, forum, dialogue, concertation. Souhaitons trés fort, des topos en creative commons ! Un outil pour existe déja, bLo il suffit de l'officialiser : il est sous licence libre cc donc c'est possible de le reprendre, tel quel, ou de faire mieux pour organiser le travail commun pour un bien commun !


  • Bleau méconnu    .